Zacharia Zorin

Zacharia Zorin

  • Concertiste
  • Professeur honoraire de conservatoires SupĂ©rieurs de Moscou, Odessa et Novossibirsk
  • Super soliste honoraire de l’Orchestre National de Bordeaux Aquitaine

Disciple de l'école Stolarski-Oïstrakh, Zacharia Zorin a bénéficié d'une formation exceptionnelle : Ecole Piotr Stolarski, Conservatoire Supérieur d'Odessa, Institut Gnessine de Moscou. Concertiste, chambriste et chef d'orchestre, Zacharia est aussi titulaire d'un doctorat en pédagogie musicale. Il a débuté sa carrière en ex-URSS comme soliste à l'agence Mosconcert. Il a aussi dirigé l'Orchestre de Chambre d'Odessa et a été professeur de violon au Conservatoire Supérieur de Novossibirsk. Alors que son activité musicale est en plein essor, Zorin décide de quitter l'URSS pour raisons politiques. Déchu de sa citoyenneté soviétique, Zorin s'installe en Israël et y poursuit son parcours international en qualité de soliste au sein de diverses formations prestigieuses : l'ensemble des Solistes de Jérusalem, l'Orchestre Kol-Israël, et l'Orchestre Philharmonique d'Israël avec lequel il se produira aux quatre coins du monde sous la baguette des plus grands chefs du XXème siècle : Metha, Bernstein, Solti, Barenboïm, Abado... Inspiré par ses amis solistes de cet orchestre légendaire, il fonde le "Zorin Quatuor". Invité en France en 1980, il devient super-soliste de l'Orchestre National de Bordeaux, sans interrompre sa carrière de soliste. Sollicité par les compositeurs contemporains, il interprète avec l'Orchestre Philharmonique de Radio France le Concerto pour violon et orchestre de J. Dorfman qui lui est dédié (création mondiale). L'avènement de la Perestroïka lui donne l'occasion de revenir dans son pays natal pour y donner une tournée triomphale en 1989. Depuis ses premiers pas sur la scène professionnelle à l'âge de dix ans, Zacharia Zorin a interprété la quasi-totalité du répertoire violonistique, avec les orchestres symphoniques et en récital, sur les cinq continents. Soucieux de partager son expérience riche et diverse avec de jeunes musiciens en France, Zorin fonde l'Institut Professionnel du Violon de Bordeaux et dirige les Rencontres Internationales des Graves, synthèse heureuse de ses passions pour la scène et la pédagogie.