Valérie Aimard

Valérie Aimard

  • Concertiste
  • Professeur de violoncelle aux conservatoires «Maurice Ravel à Paris, et Conservatoire Royal à Bruxelles
  • Professeur de musique de chambre au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris

Née à Lyon en 1962, Valérie Aimard étudie avec Michel Strauss et Philippe Muller à Paris au CNSMD. Elle a obtenu les premiers prix de violoncelle et de musique de chambre avant de commencer un cycle d'amélioration.

Puis, elle a assisté à des masterclasses avec les violoncellistes tels que Geringas, Claret ou de Starker, mais aussi avec les pianistes, violonistes, chanteurs ou chefs d'orchestre, … Son évolution musicale sera particulièrement influencée par sa rencontre en 1992 avec le violoncelliste américain Bernard Greenhouse.

En 1991, Valérie Aimard est lauréate du concours Maria Canals à Barcelone.

Puis, elle a remporté différents concours internationaux de violoncelle ou de musique de chambre et a commencé une brillante carrière, loin de toute installation ou de concession. Elle a joué dans plus de 20 pays différents, récitals, musique de chambre ou comme soliste, et elle a le privilège d'être invitée à plusieurs reprises pour jouer aux Etats-Unis, au festival de Marlboro.

Ouvert à tous les âges de la musique, Valérie Aimard donne la même importance aux œuvres classiques et romantiques.

Sa discographie commence en 1996 avec la sonate pour violoncelle Kodaly (Agon). Elle est remarquée par le magazine français Diapason comme «une artiste indéniablement originale». Puis elle a enregistré pour la Lyrinx-Harmonia Mundi: le travail de Mendelssohn pour violoncelle et piano avec Pierre-Laurent Aimard et un disque de musique française avec Cédric Tiberghien (Debussy, Honegger, Chausson, Vierne).

Ses enregistrements ont reçu les meilleures distinctions françaises (Diapason d'Or, Choc du Monde de la Musique, Télérama).

A côté de sa brillante carrière de violoncelliste, Valérie Aimard entretient une passion pour l'Art du mime.